Autres

Wong Kar-wai: un romantisme exotique

par Perrine Vanel

Nous sommes le 22 mars 2020, voilà une semaine que nous sommes confinés. Après avoir revu déjà 3 saisons de Friends et avoir feuilleté toutes les BD du salon, tu as peut-être hésité à apprendre par cœur le guide touristique du Sri Lanka, parce que « c’est décidé, dès qu’on pourra sortir, on en profitera à fond je t’assure ». A la place, nous te proposons de te (re)plonger dans l’œuvre de Wong Kar Wai, ce réalisateur hongkongais dont les images ne manqueront pas de te faire voyager.

Si l’envie te prend de faire un marathon de films, tu pourras découvrir que l’amour, la nostalgie et l’attente peuvent prendre beaucoup de formes différentes à travers les yeux (ou la caméra) de Wong Kar Wai. Celui-ci, avant de s’intéresser à la réalisation, s’est attaché d’abord à la photographie lors de ses études en arts graphiques à l’École Polytechnique de Hong Kong. L’intérêt de cet étudiant pour le cinéma n’était pourtant pas nouveau, cela faisait déjà de nombreuses années qu’il écumait les salles hongkongaises avec sa mère, tandis que son père était bloqué loin de sa famille à cause de la Révolution Culturelle.

Le confinement, tout le monde te l’a dit et répété, c’est le moment de lire les livres que tu n’as pas encore lu mais surtout de voir enfin les films que tu n’as pas encore vu.

Alors aujourd’hui, nous t’annonçons que c’est l’occasion de :

  • Regarder In the mood for Love vingt ans après sa sortie

 In the Mood for Love (2000), c’est l’amour caché derrière un rideau ou entre deux portes, l’amour silencieux et retenu. Le pitch parait simple : dans le Hong Kong des années 60, Mr Chow, marié, aime sa voisine, Mme Chan, mariée également.

Mais l’amour filmé par Wong Kar Wai ressemble peu à ce que l’on a pu croiser au cours de nos nombreux visionnages de films d’amour. Pour celui-ci, pas besoin de glace ou de chocolat, contente toi d’écouter la musique (Soundtrack: Yumeji’s Theme, Shigeru Umebayashi) et de te laisser transporter par les couleurs.

La romance du film se dit à travers des plans aux lumières tamisées. Elle se dit autant sur les banquettes du Goldfinch restaurant que contre les mur d’une ruelle plus déserte.

Si ce film n’ouvrira pas la 73 édition du festival de Cannes le 12 mai 2020, il pourra peut-être ouvrir chez toi le début d’une belle deuxième semaine de confinement.

  • Regarder Chunking Express pour danser sur California Dreaming

Chungking Express (1994), c’est le film qui nous fait un peu plus découvrir Hong Kong . Un Hong Kong plus léger. Réalisé dans l’immeuble Chungking Mansion, tourné caméra à l’épaule, le film rend compte du mouvement incessant de cette City asiatique. Mais Wong Kar Wai n’oublie pas de filmer aussi la mélancolie du « Port des Parfums », le soir trop tard dans les bars ou bien dans les appartements trop petits de nos protagonistes.

Ce film nous présente deux histoires d’amours différentes. La première est celle de la sulfureuse Ling Ching Hsia, célèbre pour sa perruque blonde, et de Takeshi Kaneshiro, qui tente d’oublier son amour récemment brisé et dont la rupture l’amène à manger des boîtes d’ananas en trop grand nombre pour que ça nous paraisse raisonnable.

All the leaves are brown and the sky is gray
I’ve been for a walk on a winter’s day

I’d be safe and warm if I was in L.A
California dreamin’ on such a winter’s day

Ce refrain, au-delà de t’avoir mis la chanson dans la tête pour la journée, c’est surtout celui qui rythme les passages de Faye, personnage de la deuxième romance du film. Jeune serveuse dans Chungking Mansion, elle tombe amoureuse d’un policier et s’immisce chez lui sans que celui-ci ne s’en rende compte, trop bouleversé par sa précédente rupture avec une hôtesse de l’air. Tu pourras découvrir la fraîcheur de Faye, tellement portée par son amour qu’elle semble oublier qu’entrer par effraction chez les gens peut les effrayer.

En espérant que tu trouves ton bonheur dans la filmographie de ce réalisateur qui moi, me fait voyager depuis mon canapé.

Perrine Vanel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *